Prêt, emprunt et crédit immobilier en Algérie : Tout ce qu’il faut savoir

Pour l’achat d’une maison, il est courant de faire appel à un crédit immobilier. Mais pour choisir le type d’emprunt qui vous correspond, il est primordial de vous renseigner au préalable. Beaucoup de personnes confondent crédit avec arnaque ou ont peur de s’endetter durant plusieurs années. Malheureusement a moins d’avoir hérité d’une grosse somme d’argent ou gagner au loto, très peu de gens peuvent acquérir un logement sans emprunter une somme d’argent. Aujourd’hui plus que jamais, les taux de crédits immobilier vont être intéressants et permettent facilement de devenir propriétaire de votre logement.

Comment monter votre dossier de prêts immobiliers ?

Pour répondre à cette questions, nous avons fait appel à monsieur Ali Benarbia, directeur général adjoint chez Bessa promotion.Ayant plus de 30 ans d’expérience dans le domaine de l’immobilier, M.Benarbia précise

qu’il y’a deux type de crédits immobilier. Le crédit paramètre qui dépend des capacités de remboursement des ménages et leur âge et le crédit à taux bonifié un à 1 % pour les fonctionnaires de 60 ans et moins. Ces prêts sont octroyés par le Trésor publique pour l’acquisition, la construction ou l’extension du logement. La demande de crédit est adressée à la Direction Générale du Trésor.

Conditions d’éligibilité

Les conditions pour obtenir un prêt immobilier sont à peu près toujours les mêmes, sauf pour les catégories de prêts aidés qui répondent à des conditions spécifiques (catégorie sociale ou professionnelle). Le demandeur doit être solvable est avoir des revenus suffisants, permanents et régulier.Le montant maximum de l’emprunt est de 90 %. L’emprunteur doit apporter les 10% complémentaires (sauf pour le prêt jeune de la CNEP qui finance 100 % du montant d’acquisition du bien). Pour ce qui est des taux d’endettement limité. Celui-ci ne doit pas dépasser en moyenne 30 à 40% des revenus du ménage.

Mode d’emploi

Pour demander un crédit immobilier, il suffit pour l’emprunteur de remplir un formulaire de renseignement auprès de sa banque, de présenter un extrait d’acte de naissance, fiche familiale pour les époux, justificatif d’identité (carte d’identité ou permis de conduire) ; Des justificatifs de revenus : Pour les salariés, relevé des émoluments, déclaration annuelle des salaires, attestation de travail. Pour les professions libérales ou les commerçants : copie du registre de commerce, dernier avertissement fiscal ; Une autorisation de prélèvement au bénéfice de la banque qui alloue le prêt ; Le relevé des intérêts des comptes d’épargne pour les épargnants. A noter que la durée du crédit immobilier peut aller jusqu’à 30 ans, en fonction des capacités de remboursement (voire 40 ans pour les plus jeunes), de l’âge de l’emprunteur (en général 65 ans) et du montant du prêt. Le taux d’intérêt est fixe, laissé à la liberté de la banque ou de l’établissement financier, mais ne doit pas dépasser un « taux excessif » défini et mis à jour par la Banque d’Algérie. Actuellement, il est entre 6,5% et 7,5%.

Publié le :