Samir ait yahia, architecte : « L’architecture contemporaine n’est pas à la portée de tous les promoteurs algériens »

Tour, immeuble arrondi, façade vitrée, bâtiment avec effet lumière…On remarque de plus en plus ce style de construction dans les grandes villes du pays. Il s’agit notamment de l’architecture contemporaine qui est en vogue en ce moment. En effet, certains promoteurs immobiliers en Algérie adoptent petit à petit ce type d’architecture dit moderne. Mais que veut dire l’architecture contemporaine ? Quels sont les matériaux utilisés … ? Pour répondre à ces questions nous avons fait appel à Samir Ait Yahia, architecte de profession. Exerçant depuis 2013 chez Bessa promotion, M. Ait yahia a participé à l’élaboration d’une dizaine de projets.

Qu’est-ce que l’architecture contemporaine ?

L’architecture contemporaine n’est pas un courant architectural. Les courants architecturaux, comme le baroque, le futurisme ou le modernisme, sont toujours liés à une période historique précise. Un courant architectural est un choix architectural particulier qui se veut le reflet précis de cette société. Le contemporain vient apporter un plus à l’architecture qui existe déjà. Comme l’architecture contemporaine n’est pas un courant architectural, elle n’est pas soumise à cette contrainte. Ce n’est pas une chapelle. Cette dernière peut alors proposer de multiples choix architecturaux dans la mesure évidemment qu’ils se démarquent de ce qui se fait habituellement. Par contre, cette variété n’exclut pas certains traits communs que l’on retrouve dans l’architecture contemporaine.

Quels sont les caractéristiques de l’architecture contemporaine ?

La forme : il suffit seulement de contempler les immeubles contemporains pour se rendre compte que la forme est la façade constitue les éléments phares de ce type d’architecture. La ligne qui domine en architecture est la ligne droite. L’architecture contemporaine tend à s’éloigner de cette habitude en proposant d’utiliser davantage la ligne courbe. Il y’a aussi la volumétrie. En effet, l’utilisation de la ligne courbe permet aussi de créer des volumes qui ne sont pas uniquement des cubes, ce qui est le cas avec la ligne droite. Ainsi, en architecture contemporaine, l’on verra des bâtiments qui ont des formes arrondies.

Qu’en est-il des matériaux utilisés ?

Un autre trait de l’architecture contemporaine d’aujourd’hui est l’utilisation, à l’extérieur comme à l’intérieur, de nouveaux matériaux, qu’on dit nobles, comme le verre, le bois, la brique et les métaux. Les végétaux ont aussi fait leur place dans l’architecture contemporaine, sur les toits d’abord, mais aussi de plus en plus sur les murs.

Est-ce que le souci écologique est pris en compte dans ce type d’architecture ?

Oui bien sûr. De nombreux bâtiments contemporains intègrent aujourd’hui des éléments écologiques ou d’efficacités énergétiques. Comme l’utilisation de cellules photovoltaïques, de géothermie, de pompes à chaleur, d’échangeurs et de collectionneurs de chaleur, le tout dans le but de produire de la chaleur autrement et de la conserver. Aussi, dans le milieu de la construction résidentielle l’on propose également le tri des déchets ménagers.

Qu’elle est la place de l’architecture contemporaine en Algérie ?

L’architecture contemporaine s’introduit timidement dans l’urbanisme algériens. Dans les immeubles de construction étatique par exemple il est rare ou même impossible de trouver ce type de construction. Alors que chez les promoteurs privés l’on commence à voir de plus en plus ce type d’architecture, mais ça reste quand même minime par rapport aux promoteur étrangers. La raison est le coût des matériaux de construction qui reste très élevé.

Citez-nous des exemples de l’architecture contemporaine

Certaines résidences de Bessa promotion, notamment la résidence « Midelt1 » qui est en cours de construction dans la localité de ouled fayet. Il y’a aussi la tour du groupe industriel Schneider basée à Cheraga. On peut également citer la faculté de droit de Said Hamdine avec ses grandes façades vitrées, la grande mosquée d’Alger et le grand opéra d’Alger.

Publié le :