Rentrée sociale : et si vous scolarisiez vos enfants en bas de chez vous ?

C’est la rentrée scolaire et beaucoup de parents vivent le calvaire de parcourir des kilomètres pour déposer leurs enfants à l’école. En effet, de nos jours un grand nombre d’écoliers est scolarisé dans des établissements privés. La raison qui revient le plus souvent est la qualité de l’enseignement et la prise en charge en demi-pension. Ainsi, les enfants rejoignent les bancs scolaires tôt le matin et ne regagnent leurs habitations respectives qu’en fin de journée. Ce qui permet aux parents de palier tranquillement à leur activité durant la journée.

Des résidences dotées d’écoles

Pour les parents, une réussite scolaire est un gain d’avenir radieux, avec à la clé un poste important, une bonne rémunération et une place respectable dans la société. Pour une certaine catégorie de parents, la réussite doit passer par le secteur de l’éducation privée, en inscrivant les enfants dans un établissement au nom magnifiquement choisi tel que soit son coût et son éloignement. A l’heure actuelle, plusieurs résidences immobilières se dotent d’écoles et de crèches afin d’éviter aux résidents le désagrément d’un long trajet pour conduire leurs enfants à l’école. Ce qui leur permet d’avoir du temps le matin et de commencer la journée sans stress. En effet, les parents font un parcours de combattant pour arriver à l’heure au bureau. Réveiller leurs bambins très tôt le matin, les préparer rapidement, leur donner le petit déjeuner et les déposer à la crèche ou à l’école ensuite reprendre le chemin du travail est une vraie course contre la montre. Certains promoteurs immobiliers l’ont bien compris et incluent la construction d’école et de crèche dans leurs programmes. Ainsi, les résidents pourront scolariser leurs enfants en bas de chez eux.

9 millions d’élèves

A noter que cette année, plus de 9 millions d’élèves ont franchi les portes des écoles à travers tout le territoire national. Répartis sur les cycles ; préparatoire avec 5,8%, primaire (48,8%), moyen (31,7%), et secondaire (13,7%), ces élèves sont encadrés par 749.232 fonctionnaires au niveau des établissements éducatifs (plus de 27.000 établissements), dont 89,9% appartiennent à l’encadrement pédagogique et 10,1% à l’administration, selon les chiffres publiés par l’agence officielle. La ministre de l’Éducation nationale, Nouria Benghabrit, avait affirmé que la nouvelle année scolaire 2018/2019 sera celle de « la formation par excellence » destinée à atteindre « les plus hautes normes de qualité dans l’éducation et l’enseignement ». Le coup d’envoi de la nouvelle rentrée scolaire a été donné à partir de la wilaya de Mascara sous le slogan « aire du vivre ensemble en paix : un acquis et un principe éducatif et citoyen ». S’agissant des mesures prises par le ministère pour alléger la charge sur les élèves et assurer leur scolarisation dans des conditions sanitaires et pédagogiques adéquates, la ministre a affirmé, au titre de l’année scolaire 2018/2019, « la réduction du poids des cartables pour les élèves scolarisés du cycle primaire de près de deux kilogrammes ».

Publié le :