Achat d'un bien immobilier

Que vous soyez un immigré souhaitant acquérir un pied-à-terre ou un étranger ayant pour objectif d’investir dans l’immobilier en Algérie, il y a plusieurs étapes à suivre, et il ne faut en brûler aucune car elles sont toutes importantes. Quelles sont alors les différentes phases pour l’acquisition d’un bien immobilier pour un résident étranger ?

Achat immobilier : un projet mûrement réfléchi

Vous ne devez pas vous lancer tête baissée dans l’achat d’un bien immobilier en Algérie. Plusieurs éléments doivent être pris en considération. Que ce soit le type de bien que vous souhaitez acheter (un appartement, une maison…), l’emplacement où vous souhaitez acheter (centre d’Alger ou la banlieue), le mode de financement ou encore la somme à consacrer à ce projet, les questions à se poser n’en finissent pas. Aussi, il est conseillé de tout noter afin d’avoir une trace écrite de vos critères, de vos besoins, de votre capacité financière et des options de paiement qui s’offrent à vous. Surtout pour les résidents étrangers qui souhaitent investir en Algérie. Il convient de bien s’informer sur le marché immobilier algérien (prix pratiqués, taux d’intérêt, emplacements intéressants, mode de financement et lois applicables …).

Acheter en Algérie quand on est non-résident

Achat d’appartement en Algérie pour les Immigrés

Nombreux sont les algériens résidents à l’étrangers qui veulent acheter un appartement en Algérie. Ce pied-à-terre présente beaucoup d’avantages pour eux, comme par exemple : avoir un “chez soi” pour les vacances, être proche de leurs familles, mais aussi placer leur argent dans un investissement sûr. Même s’ils n’ouvrent pas droit un crédit bancaire avec bonification de taux d’intérêt, les immigrés peuvent avoir recours au prêt à taux paramétré. Vous pouvez d'ailleurs facilement calculer les prélèvements mensuelles, selon votre capacité de remboursement et votre revenu en devise, et ce, de la manière suivante :

  • Déduisez le salaire minimum interprofessionnel garanti (S.M.I.G), relatif au pays de résidence, du revenu mensuel net de l’emprunteur.
  • Convertissez 50% du solde du revenu en dinars algériens, selon la cotation bancaire en vigueur, et vous obtiendrez votre capacité de remboursement.

Il y a également des frais supplémentaires à prendre en considération lors de l’achat d’un bien immobilier, et ceux-ci s’appliquent que vous soyez immigré ou résident en algérie :

  1. Les frais de notaire.
  2. La TVA en vigueur.
  3. L’assurance.
  4. Les prestations tierces (box de stationnement, cellier, etc.).

Achat d’appartement en Algérie pour les étrangers

Le marché immobilier algérien est très intéressant et ne cesse de prendre de la valeur. Investir dans un bien immobilier en Algérie peut donc s’avérer être un excellent placement pour sécuriser son épargne et jouir d’une plus-value immobilière.

Si vous êtes étranger et que vous souhaitez investir en Algérie, sachez que votre nationalité ainsi que votre régime matrimonial seront vérifiés et qu’une autorisation du Wali est requise au préalable pour pouvoir acquérir un fonds de commerce ou un bien immobilier. En outre, il faut savoir que dans le secteur immobilier, c’est la loi du lieu où se situe le bien qui s’applique. Ici, nous parlons donc de la loi algérienne. La procédure pour l’achat d'un appartement en Algérie est simplement la même que celle listée pour les résidents.

Aussi, énormément de mesures de soutien sont mises en place par l’Algérie pour les étrangers. Ils peuvent, par exemple, avoir recours au crédit bancaire mais doivent avoir un revenu mensuel de plus de 2000 euros pour en bénéficier.

Application-mobile-buy-bessa-immobilier-algerie.png

La recherche : une étape importante

Passée la phase de réflexion pour définir son projet, l’heure est à la recherche. De nos jours, elle est facilitée par le web qui regorge de sites d’annonces. Il est nécessaire de lire attentivement toutes les annonces pour enrichir votre banque de données et analyser toutes vos options lors de la phase de prospection. En outre, contacter le vendeur ou son représentant s’avère être une excellente idée. Sélectionnez les biens qui semblent correspondre à ce que vous voulez et créez une liste avec leurs différentes caractéristiques.

Les visites : un passage obligé

Rien de tel que de vous rendre sur place pour voir si un bien vous plaît. Les photos peuvent parfois être trompeuses ou prises de façon à ne laisser apparaître que les qualités des logements. Il est donc essentiel de visiter ces derniers afin de les voir de ses propres yeux. Vous vivez à l’étranger et venir en Algérie pour effectuer des visites est compliqué pour vous ? Si vous avez des amis ou de la famille qui vivent en Algérie, pourquoi ne pas leur demander de le faire à votre place ? Sinon, vous pouvez aussi confier cette tâche à des professionnelles du domaine qui seront aptes à vous assister dans toutes les phases du processus d’achat de votre bien immobilier. Toutefois, il est conseillé de réceptionner soi-même son logement pour effectuer les vérifications nécessaires (état général, finitions, matériaux endommagés, etc.), et effectuer une levée de réserve si besoin est.

Les diverses démarches à effectuer

Après avoir déniché la perle rare qui fera votre bonheur, vient l’étape des démarches administratives à effectuer :

  • Faire une offre d’achat.
  • Signer le contrat de réservation.
  • Trouver le meilleur financement.
  • Faire une demande de prêt.
  • Accepter l’offre de prêt.
  • Signer l’acte de vente.

À noter qu’il existe deux types de financement pour l’acquisition d’un bien immobilier : le crédit bancaire ou l’autofinancement avec échéancier de paiement. Cette option peut être très intéressante pour l’acquéreur, étant donné qu’il sera en mesure de payer sa maison sans toutefois avoir de frais supplémentaires. Le prêt bancaire quant à lui implique des frais supplémentaires sous forme de taux d’intérêt bancaire qui peut aller jusqu’à 7% pour les résidents étrangers. D’autant plus que ces derniers n’ouvrent pas droit à la bonification de 1% appliquée par les banques en faveur des résidents algériens.

Le groupe Bessa Promotion Immobilière, par exemple, accorde un autofinancement avec un échéancier de paiement très flexible.

Les délais varient, selon le taux d’avancement des projets de construction. Le client doit verser 30 % comme apport initial. Par la suite, il procédera à un paiement par tranches pouvant aller de six à sept tranches.